Carnet de voyage au Vietnam • Récit & Photographies

Bordelaise et photographe, Marine Monteils est partie en 2011 faire un magnifique voyage au Vietnam avec pour seul bagage son sac à dos et son appareil photo. Aujourd’hui elle nous livre son récit et ses photographies prises tout au long de son périple. Entre couleurs et authenticité, elle nous fait voyager aux pays du sourire et du dragon. Et aujourd’hui, il ne nous en faut pas plus pour nous faire rêver… Peut-être le Vietnam sera-t-il aussi la destination de ton futur voyages de noces. Qui sait…

Carnet de voyage au Vietnam - Récit & Photographies - crédit Marine Monteils

Carnet de voyage au Vietnam

Le Vietnam possède une civilisation unique et riche, des paysages et sites naturels spectaculaires, et un peuple particulièrement cultivé et hospitalier. Ce pays aux deux deltas, aux rizières scintillantes, au charme et à la beauté légendaires dégage une réelle impression d’authenticité. Sans oublier la spécificité de la cuisine vietnamienne qui repose sur des mélanges d’herbes et d’épices que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Au cœur des montagnes vietnamiennes, Sa Pa

J’ai passé la frontière à Diên Biên Phu au Nord-Ouest, pour arriver à Sa Pa, une belle ville montagneuse située le long de la frontière avec la Chine. Les paysages sont magnifiques !

Sa Pa se trouve dans la province de Lào Cai, à 1 500 mètres d’ altitude, sur la chaîne de Hoang Lien Son connu sous le nom « Alpes Tonkinoises ».

Cette ville pittoresque est célèbre pour ses paysages accidentés et sa riche diversité culturelle. Cette région est habitée par de nombreuses tribus montagnardes, et se distingue par ses belles rizières en terrasse, sa végétation luxuriante, et le mont Fansipan,  sommet le plus élevé du Vietnam.

Beaucoup de minorités ethniques, comme les Hmong et les Dao vivent dans la région de Sa pa. Seules les femmes travaillent à la confection des vêtements et des couvertures de style traditionnel qu’elles vendent sur les marchés.

Les vêtements sont en chanvre cultivé et tissé par elles mêmes. L’indigo, obtenu de façon naturelle, est à la base de la teinture employée par les femmes Hmong. On dit que ces femmes ont la main bleue. Ce superbe bleu colore bien leur vie depuis longtemps…

Tissage et broderie sont les tâches principales des femmes Hmong ; c’est pour cette raison qu’elles doivent apprendre à coudre dès leur jeune âge (6 ou 7 ans) auprès de leurs mères. Une fois adultes, elles maîtrisent parfaitement la confection pour montrer non seulement leur aptitude au travail, leur savoir-faire mais aussi la richesse et le rang de leur famille dans le village. C’est aussi une façon de séduire et de retenir l’attention des garçons ainsi que celle de leurs parents en cas de mariage.

A faire ➸ une super randonnée dans les rizières, visiter les villages des Hmong, leur école, les ateliers de tissage, etc,,,

Petite anecdote ➸ je me suis demandée pourquoi les femmes Hmong avaient toutes un peigne et des barrettes placés d’une certaine manière dans les cheveux… Le peigne signifie qu’elles sont mariées, et les barrettes est le nombre d’enfants !

 

Les danses traditionnelles à Hanoï, capitale du Vietnam

Considérées comme une valeur culturelle de la capitale, les danses folkloriques de Hanoï présentent de nombreuses particularités sur le plan esthétique, comme le style de représentation, la décoration des costumes, les instruments musicaux, le langage d’interprétation, etc.

 

La célèbre baie d’Ha-Long

Un des paysages les plus célèbres d’Asie, la baie d’Ha-Long est située dans le golfe du Tonkin, dans le Nord-Est du Viêt Nam. La beauté scénique du site lui confère un charme exceptionnel.

43 400 hectares et plus de 1 600 îles et îlots, de toutes formes et de toutes tailles émergeant de la mer, dont la plupart sont inhabités. Le paysage change sans cesse, l’atmosphère est étrange. Il y a quelques millions d’années, Along devait être un immense plateau taraudé par l’eau de pluie.

D’immenses masses de calcaire se désagrègent, laissant debout les roches les plus dures, livrées ensuite aux coups de boutoir du vent et de la mer. Ce qui explique les formes déchiquetées, les grottes, cavités et tunnels qui les transpercent et servirent de refuges aux combattants de la guérilla nord-vietnamienne dans les années 1940-1950.

L’endroit a été classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1993, sous le critère de « beauté naturelle ».

A faire ➸ Pour visiter la baie d’Halong, plusieurs circuits sont possibles, notamment une journée en jonques : visiter la grotte des merveilles, s’arrêter sur l’île des singes, se baigner dans les rochers… Un véritable lieu magique et hors de temps. A faire absolument !

 

La province de Ninh Binh

Surnommée « la Baie d’Halong terrestre » en raison de la similitude de ses paysages montagneux à ceux de la huitième merveille du monde. Des milliers de pains de sucre émergent des rizières, entourent des villages ou se reflètent dans les eaux limpides des rivières. Destination à ne pas manquer, d’autant plus qu’elle se trouve à 100 km de Hanoi.

A faire ➸ La meilleure façon de visiter Tam Coc est d’effectuer une balade sur un sampan, sur la rivière Ngo Dong. Cette rivière à partir de l’embarcadère de Van Lam serpente à travers des rizières dominées par d’immenses falaises calcaires et passe successivement à travers les 3 grottes de Tam Coc creusées dans la montagne. Une véritable promenade dans un monde féerique, sublime et reposant.

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est quand même assez sympa de s’asseoir dans une barque et de traverser rizières, temples, grottes et autres formations rocheuses sans faire un effort. Les gens du coin rament avec les pieds et sont tout autant agiles de cette façon, oui oui vous avez bien lu !

En évitant de venir en tour organisé, on peut facilement éviter la foule et profiter des ces splendides paysages karstiques à vélo puis en bateau. Et n’oubliez surtout pas de grimper les marches d’escalier pour atteindre le temple, la vue y est juste incroyable.

 

L’architecture en bois d’Hôi An

Amarrée à 35 km au sud de Ðà Nẵng, Hôi An possède une splendide architecture en bois du XVIIe au XIXe s, qui lui a valu d’être classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. On peut y admirer près de 800 édifices de caractère dont quelques magnifiques demeures de grands bourgeois et de commerçants chinois restaurées avec goût. Divers styles architecturaux se retrouvent à Hôi An : japonais, chinois, français. Huit cent quarante-quatre bâtiments sont répertoriés pour leur intérêt historique et architectural.

L’un des monuments les plus intéressants est le pont-pagode japonais (Chùa Cầu), un pont couvert construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaises.

Les maisons aux façades colorées de jaune et aux volets turquoises qui se reflètent dans la rivière, le trafic des sampans, son marché riche aux milles produits, parfums et saveurs sont autant d’images typiques de la ville.

Comme Hué, lors des inondations, les habitants se déplacent en barques dans les ruelles, et montent les meubles au 1ere étage, car l’eau atteint parfois 2 mètres de haut.

La Fête des Lanternes d’Hôi An a lieu chaque mois les soirs de pleine lune. Ces jours-là, toutes les lumières de la ville sont éteintes et la petite bourgade n’est plus éclairée que par des lanternes. Cet objet qui se décline en une multitude de formes et de couleurs, est devenu l’un des symboles de Hôi An. Le lit de lanternes sur la rivière est à ne pas rater !

Cette ville, pittoresque et plein de charme, reste une étape incontournable sur la route du sud.

Mon voyage se termine ici après 1 mois merveilleux au Vietnam. Un conseil, évitez les circuits touristiques, faites autant que possible des balades à pied ou à vélo, vous y trouverez plus d’authenticité.

 

Marine Monteils est une photographe aux multiples facettes. Elle photographie aussi bien ses périples en Asie – comme avec ce magnifique voyage au Vietnam qu’elle nous propose aujourd’hui – mais elle capture aussi les beaux jours des futurs mariés, des portraits, événements et autre spécialités que je te propose de découvrir sans plus attendre sur son site www.marinemonteils.com.

Alors, dis-moi, ne nous a-t-elle pas fait rêver Marine avec son Carnet de voyage au Vietnam – Récit & Photographies…

Texte & Crédit photographique © Marine Monteils Photographe

 

♥♥♥

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *