Tapez et pressez Entrer

Editorial • une mariée entre Marrakech et le désert de Zagora

une mariée entre Marrakech et le désert de Zagora

Aujourd’hui je vous propose de partir sous le soleil marocain à la découverte d’un nouvel éditorial mariage. La photographe Virginie Bontemps nous emmène ainsi en voyage de l’autre côté de la Méditerranée où elle a capturé une mariée entre Marrakech et le désert de Zagora.

Editorial • une mariée entre Marrakech et le désert de Zagora

Virginie Bontemps nous en dit plus sur son éditorial –

« Je réalise depuis quelques années des reportages au Maroc.  Les couleurs de ce pays sont une véritable invitation au voyage : elles sont chaudes, colorées, exotiques et pures. Voilà des mois que j’ai une photo imprimée dans ma tête : une mariée, pieds nus, marchant dans le désert portant une robe fluide qui vole au vent. Cela peut paraitre anodin mais cette image a été mon moteur, ma motivation et surtout mon inspiration. Ce shooting s’est fait en deux étapes. Des clichés ont été réalisés à Marrakech pour le côté urbain et puis dans le désert de Zagora pour l’inspiration du bout du monde. Les couleurs du camp dans le désert sont une ode au voyage et se fondent dans un paysage terre ocre qui dénotent totalement avec la fluidité de la tenue de la mariée réalisée par Mélodie Boitard (créatrice de robe de mariée sur-mesure).

Le bouquet de fleurs séchées, création Dandelion Paris, était un parti pris, une envie de se coller à l’ambiance de ces paysages brutes, aux terres arides. Pour l’anecdote, les chameaux aiment les fleurs séchées, le bouquet a failli être avalé pendant la séance photos.

Les chaussures Patricia Blanchet sont le contraste nécessaire, cet accessoire qui dénote pour affirmer une volonté de sortir des sentiers battus. Les boucles d’oreille ByJohanne donnent du relief et de la brillance au personnage. 

La papeterie My dear Paper est douce et épurée. Ces lignes légères amènent de la finesse à cette inspiration forte.

Le choix de la vaisselle de la table de ce shooting d’inspiration marocaine n’est pas un hasard : le tamegroute. Cette poterie artisanale fait partie intégrante de l’ambiance marocaine et la Ville Tamegroute se situe à une vingtaine de kilomètres de Zagora, tout est ainsi lié. Cécile Omani de Maison Omani a mis en scène cette table sobre mais marquée, associant vaisselle marocaine, bois, fleurs séchées (choix et création Dandelion) et verres gravés. Un mariage de deux ambiances résolument différentes mais qui s’associent finalement à la perfection. »

Créatrice de Robe – Mélodie Boitard | Fleurs – Dandelion Paris 20 | Photographe – Virginie Bontemps | Chaussures – Patricia Blanchet | Papeterie – My Dear Paper | Mise en scène & décoration (vaisselle tamegroute) – Maison Omani Paris 20 | BO – by Johanne | Lieu – camp Zagora désert |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *